Recueil de témoignages

Notre institution accueille des enfants sourds depuis plus de 125 ans ! En effet, c’est en 1890 qu’une classe regroupant une vingtaine d’enfants sourds s’installe au Château St-Germain dans la ville de Gruyères, devenant ensuite l’Institut St-Joseph.

Lors des festivités de notre jubilé en 2015, nous avons rencontré un grand nombre d’anciens élèves qui ont fait leur scolarité au sein de l’Institut St-Joseph Le Guintzet, et nous avons voulu recueillir leur témoignage.

Voici donc le fil du temps, parsemé de témoignages personnels et uniques :

Création de l’Institut St-Joseph

8 mai 1890
Création de l’Institut St-Joseph

Il était une fois un petit garçon prénommé Oscar, qui habitait au pied du château de Gruyères. Comme tous les petits garçons de son âge, Oscar allait à l’école au village. Mais Oscar avait la particularité d’être sourd.

Read more

Déménagement au Guintzet

13 juillet 1921
Déménagement au Guintzet

En décembre 1920, les journaux relatent que « dans sa dernière session, le Grand Conseil a voté le transfert de l’Institut des sourds-muets de Gruyères à Fribourg, et le crédit de 200’000 frs nécessaire à l’achat du bâtiment du Guintzet destiné à abriter cette œuvre si bienfaisante. »

Read more

Louis Bourqui

10 mars 1922
Louis Bourqui

Louis est un enfant sourd, d’autres enfants de la fratrie sont aussi légèrement déficients auditifs mais seul Louis fréquentera l’Institut St-Joseph dans une classe pour enfants sourds de novembre 1930 à juin 1931. Il retournera ensuite dans son village pour poursuivre sa scolarité avec ses camarades.

Read more

Marianne Pilloud

7 janvier 1946
Marianne Pilloud

Marianne débute au Guintzet en janvier 1946, alors âgée d’à peine 4 1⁄2 ans.

Read more

Gilbert Sciboz

9 janvier 1949
Gilbert Sciboz

Gilbert est né le 4 août 1946 dans une famille paysanne de Matran. Il est le seul enfant sourd de la fratrie qui compte neuf enfants. Ses parents le confient, à 3 ans déjà, à l’Institut St-Joseph. De sa prime enfance, ne lui reste qu’un « no man’s land » : il n’a pas conscience de sa personne, la survenue d’une méningite à un âge précoce l’aurait baigné d’une façon de vivre un peu différente des autres. Jusqu’à son adolescence, « être sourd » ne revêt pas de sens précis, il déambule dans l’institution, rentre chez lui à de rares occasions, sent, voit, perçoit mais il ne fait que peu de liens entre les perceptions et la connaissance. L’arrivée de son ami François Maurice Charrière provoquera une métamorphose chez lui : il va pouvoir mettre du sens sur son quotidien d’abord puis sur d’autres notions plus abstraites. C’est le début, l’ouverture à une autre vie, imprégnée du langage, les prémisses d’une langue signée, codée donnant accès à la communication. Il a 14 ans.

Read more

Nouveaux bâtiments

30 septembre 1975
Nouveaux bâtiments

Depuis 1965, des projets de nouvelles constructions s’élaborent. Le premier coup de pioche est donné le 7 décembre 1971. Les travaux s’étendront sur quatre années.

Read more

Jubilé du 125e

26 septembre 2015
Jubilé du 125e

Souhaitant marquer les 125 ans de la création de la première classe pour enfants sourds, l’Institut St-Joseph a organisé trois événements durant le mois de septembre 2015.

Read more

Sincères remerciements à nos différents soutiens :