Déménagement au Guintzet

En décembre 1920, les journaux relatent que « dans sa dernière session, le Grand Conseil a voté le transfert de l’Institut des sourds-muets de Gruyères à Fribourg, et le crédit de 200’000 frs nécessaire à l’achat du bâtiment du Guintzet destiné à abriter cette œuvre si bienfaisante. »
C’est donc le 13 juillet 1921 qu’un immense camion portant l’inscription « Département des ponts et chaussées, Fribourg » traverse la ville de Gruyères et s’arrête devant l’institution. Le chauffeur qui en descend se présente aux Sœurs en leur disant : « C’est pour déménager les sourds-muets »
Le 12 octobre, 72 élèves, dont 10 de langue allemande, commencent une nouvelle année scolaire dans leurs nouveaux locaux.
En 1942, l’institution obtient la reconnaissance de ses classes de correction de langage (francophone et alémanique) par la Société suisse de logopédie.
En 1960, c’est l’entrée en vigueur de l’assurance-invalidité fédérale, et la reconnaissance de l’Institut comme centre de rééducation de l’ouïe et du langage.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>